Bernard à bord de Zéphyr | NEEL-TRIMARANS

menu

arrow_back

Bernard à bord de Zéphyr

Tout d’abord les 5 Terres en juin 2018, un régal de mouillages déserts devant ces bijoux que sont Vernazza, Sestri Levante … avec de superbes randonnées entre les villages.
Puis un mois d’aout à sillonner la côte d’azur entre Porquerolles et la frontière italienne au gré des arrivées et des départs de toute la famille.

On apprécie particulièrement l’autonomie du bateau qui permet de se passer des ports peu disponibles au mois d’août. Autre atout majeur du NEEL 51, le sun-deck pour l’apéro au coucher du soleil, largement plébiscité par l’équipage.

Après le salon de Cannes en septembre 2018, direction Capraia, l’ile d’Elbe puis descente vers les Pontines et la côte Amalfitaine, presque seuls sur l’eau à cette période avec tous les avantages de l’été sans la foule ! Puis remontée par la Sardaigne (seuls à la Calla di volpe) avec en sus quelques bonites et dorades coryphènes au bout de la ligne (et oui maintenant il y en a en Méditerranée!)

Que dire du bateau :

  • Il y a eu beaucoup de petit temps en Méditerranée mais on naviguait quand même à la voile par 3 à 4 noeuds de vent en tenant à peu près la même vitesse alors qu’autour de nous les voiles étaient ferlées … on a même eu droit à des rapprochements destinés à vérifier si nous n’utilisions pas la risée Volvo !!
  • La barre à drosses me change de l’hydraulique de mon précèdent cata ; en fait on retrouve les sensations du monocoque … même si on la confie la plupart du temps au pilote !
  • Le Cockloon initié sur le 51 est bien pensé ; les baies vitrées disparaissent complètement , l’agencement des différentes zones est optimum : table à carte avec vision parfaite sous les voiles , cuisine fermée avec vastes plans de travail , plusieurs banquettes droites permettant autant de postes de sieste voir même de nuit en appoint …
  • J’étais dubitatif sur le sun-deck et en fait d’une part il ne gêne pas pour les manœuvres autour de la bôme et d’autre part il est utilisable même en navigation, la bôme passant 20 cm au-dessus des têtes. Au mouillage c’est un endroit bien occupé d’autant plus qu’il est spacieux.
  • Enfin la cale centrale magique ; finies les contorsions, on a toute la technique sous la main et une belle capacité de rangement.

Bien sur quelques finitions et mises au point sont à faire pour adapter le bateau à notre façon de naviguer et le faire évoluer mais le chantier est à l’écoute ; c’est le plus d’une PME !

A suivre cette année, direction la Grèce et la Turquie.

Télécharger le témoignage (pdf)

Kahramanmaraş escort Yozgat escort Giresun escort Elazığ escort Erzurum escort Zonguldak escort Sivas escort Kütahya escort Mardin escort Adıyaman escort Ordu escort Adana escort Adapazarı escort Adapazarı escort Adana mutlu son