Taking too long? Close loading screen.

Anthony et Danielle – Angleterre

« Nous réfléchissions depuis longtemps à acheter un voilier après plus de dix ans de location en famille.

En 2014 nous avons regardé les monocoques, les catamarans, et même les voiliers classiques, mais quand nous avons vu le NEEL 45 nous savions que nous avions trouvé notre bateau idéal.

Antony voulait de la performance et de l’agilité sans compromettre le confort (peut-être cela venait plus de moi) et je voulais apprécier la navigation à moins de 45 degrés de gite ! Nous avons pris livraison de Trietto en mai 2015, et en juillet 2015, Antony, notre fils Adam, et trois autres amis ont traversé le golfe de Gascogne, sont descendu le long de l’Espagne et du Portugal jusqu’à Cadiz où je les ai rejoints. La traversée du golfe de Gascogne à prie deux jours et deux nuits malgré une mer très formée, la première nuit était une super navigation sur un seul bord récompensé par la visite de dauphins et un groupe de baleines.

La descente de la côte ouest du Portugal était plus excitante et Trietto s’en est très bien sorti. A Cadiz, notre fils et ses amis sont retournés au Royaume-Uni, et à quatre nous avons traversé le détroit de Gibraltar dans le brouillard (de jour comme de nuit). Nous avions choisi une central B&G de navigation et un radar, combiné avec AIS, cela s’est avéré indispensable dans un tel brouillard. On entendait les cornes de brume des cargos commerciaux dans le chenal de séparation du trafic mais heureusement nous étions à bonne distance.

A Tarragona, nos amis sont rentrés chez eux, nous laissant Antony et moi naviguer Trietto jusqu’à Cogolin où on avait un mouillage permanent. C’était la première fois qu’Antony et moi-même naviguions en voilier sans famille comme équipage et nous étions ravis d’être capables de naviguer Trietto à deux – Cela avait toujours été notre intention. Dans mon intérêt, on avait commandé un winch électrique à tribord afin de pouvoir hisser la grandvoile et établir les voiles en toute facilité. En route nous nous sommes arrêtés à Arenys de Mar et Port Vendres avant de traverser le Golfe du Lion pour aller vers La Camargue. Nous avons été chanceux de traverser avec une mer calme et avons passé une nuit dans une magnifique baie.

Le lendemain nous avons navigué via l’île de Porquerolles avant d’arriver à Cogolin- Antony a navigué avec Trietto 1970 milles nautiques depuis son départ de La Rochelle 3 semaines plus tôt.

Trietto a été à la hauteur de toutes nos attentes ; le bateau est très facile à naviguer en équipage réduit, l’aspect global de la table à cartes et du salon est formidable et permet aussi de naviguer dans du mauvais temps en toute simplicité. Le bateau est très confortable et nous adorons nous réveiller avec une véritable vue sur mer quand on est au mouillage. L’amarrage demande un peu d’adaptation au début (le propulseur d’étrave est très pratique). Une fois amarrés nous suscitons très souvent l’admiration provenant de propriétaires de monocoques et de catamarans.

Quand nous aurons plus de temps, nous aimerions beaucoup faire des navigations plus longues et explorer d’avantage la Méditerranée, et nous n’imaginons pas un meilleur voilier sur lequel faire cela. »Télécharger le témoignage (pdf)

Menu
deneme bonusu veren siteler - takipcimx 1000 - buy twitter followers - follow bot - buy x followersdeneme bonusu veren siteler - takipcimx 1000 - buy twitter followers - follow bot - buy x followers